Questions et réponses

Q: Qu'elle est la différence entre un étirement et une mise en tension?

R: L'étirement

Il s’applique aux muscles. Son but est d’allonger les fibres musculaires pour les rendre plus souples. Un étirement bien effectué se fait en contractant légèrement les muscles étirés, tout en respirant bien dans la zone. Ainsi, activé et bien oxygéné, le muscle acceptera de s'assouplir. Cela permettra une plus grande amplitude de mouvement. La circulation sanguine du muscle sera aussi améliorée ce qui donnera une sensation de chaleur et de bien être. L'étirement est fort utile après un entraînement, un effort musculaire important ou encore, après être demeuré assis de longues heures au bureau par exemple.

Le danger est que, la plupart du temps, les gens ne s’étirent pas bien. Ils vont beaucoup trop loin dans le sens de l’étirement et laissent leur muscle complètement passif durant le processus. Cela blesse le muscle au lieu de l’aider. Cela crée des micros déchirements des fibres musculaires qui, à leur tour, créeront des adhérences dans le muscle et de l’engorgement sanguin et lymphatique. Au lieu de s'assouplir, le muscle se rigidifie.

R: La mise en tension

La mise en tension, comparativement à l’étirement, se fait sur tous les tissus du corps et est beaucoup plus subtile quant aux sensations qu’elle génère.
Concrètement, faire une mise en tension consiste à tracter subtilement sur une structure pour aller rejoindre la tension d’une autre structure. Par exemple, on peut faire une petite flexion arrière du cou pour rejoindre le cœur ou faire une rotation interne de la hanche pour rejoindre le gros intestin.

La mise en tension peut aussi se faire entre deux structures à la fois pour rejoindre une tension se situant à quelques part entre les deux. Par exemple, par palpation, on peut mettre en tension les tissus situés entre le cœur et le foie en les éloignant doucement l’un de l’autre. En yoga, on peut, en posture du chat, mettre en tension la membrane dans la colonne vertébrale, en éloignant le coccyx du crâne.

C’est tout un art. Cela nécessite de dialoguer avec le tissu mis en tension tout en restant réceptif à l’ensemble du corps. Une mise en tension bien réalisée se fait à l’endroit exact où la tension siège : juste à la frontière entre la non-tension et le dépassement de cette tension. Elle est extrêmement précise et à ce point précis, le corps réagit. Lorsque réussie, elle active les forces de guérison du corps et engendre des relâchements.

L’ostéopathe est un maître en matière de mise en tension. Par la pratique du yoga, il est aussi possible pour une personne de soi-même effectuer des mises en tension sur son corps et d’obtenir des relâchements profonds.

Pour plus d'information sur les cours de yoga
osteopathiefamiliale@gmail .com

 

                                                                                                                            
Julie Cardinal Laberge
Ostéopathe

Q: Qu'est-ce que l'axe crânio-sacré en ostéopathie?

R: C'est une unité fonctionnelle composée du crâne, de la colonne vertébrale et du bassin ainsi que des membranes méningées et du système nerveux central se trouvant à l'intérieur. En ostéopathie, l'on considère que cette unité fonctionnelle est en soi un mécanisme qui relie tout l'ensemble du corps via les nerfs périphériques qui émergent du système nerveux central.

Q: Qu'est-ce qu'une tension duremérienne en ostéopathie?

R: La duremère est une couche des méninges, la membrane inélastique entourant tout le système nerveux central, partant de la tête et descendant dans la colonne vertébrale jusqu'au coccyx. La tension duremérienne est une tension de la duremère sentie par le sens haptique (palpation) de l'ostéopathe. Cette tension provient soit d'une lésion osseuse le long de l'axe crânio-sacré, soit d'une lésion de la duremère elle-même, ou soit encore d'une tension importante du corps qui se répercute via les nerfs périphériques jusqu'à la duremère au niveau du système nerveux central.

Julie Cardinal Laberge
Ostéopathe

Q: Lors des manipulations crâniennes, entendons-nous un son lorsque que l'os se libère, comme lors des ajustements ostéo-articulaires du dos ? Autrement dit, les os du crâne ''craquent'' ils?

R: Non. Les articulations reliant les os du crâne entre eux ne sont pas du même type que les articulations synoviales des vertèbres ou des doigts par exemple. Ce sont des sutures qui relient les divers os du crâne et du visage entre eux. Une exception existe : c'est l'articulation mandibulo-temporale (ATM) appelé mâchoire qui a un condyle et une capsule articulaire et peut émettre un son lorsqu'elle bouge. Vous connaissez sans doute des gens qui ont la mâchoire qui "craque".

Concernant les sutures du crâne et du visage, les mouvements perceptibles par la palpation aiguisée de l'ostéopathe n'ont pas encore été mesurés par des appareils et est donc un concept peu compris dans le domaine médicale. Plusieurs scientifiques et professionnels de la santé restent malheureusement sceptiques au concept de la mobilité des os du crâne et du visage.

Pourtant, les mouvements subtils crâniens sont perçus tous les jours par l'ostéopathe qui redonne mobilité aux os qui sont bloqués. Les résultats cliniques des traitements crâniens sont excellents. Ils aident les patients à résoudre divers troubles tels les maux de tête, les tensions aux yeux, les otites, la congestion de l'oreille et du nez, la fatigue, les raideurs au cou et au dos, les débalancements hormonaux, l'insomnie, l'anxiété et les troubles de concentration et de l'humeur.

 

                                                                                                                                                                                     Julie Cardinal Laberge
                                                                                                                                                                                     Ostéopathe